Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'équipement du territoire freine probablement le développement de ces modes d'accès nouveaux.

C'est parfois dans les petites lignes de certains rapports que des révélations importantes apparaissent, édifiantes. C'est le cas dans le dernier document que vient de publier le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). Dans son bilan des moyens de réceptions TV utilisés par les foyers français, il prend la précaution de citer l'ARCEP, qui souligne que moins de 60% des lignes éligibles à une offre haut ou très haut débit propose un débit suffisant pour regarder la télévision. Voilà qui peut donner aux évolutions un air de lenteur relative.

Il n'en est pas moins vrai qu'en dépit de cet obstacle, l'ADSL ou celui-ci additionné de la fibre, ou encore la fibre seule, frôlaient de près, fin 2016, la moitié des foyers (48,7%). Début 2013, la TNT, donc la réception hertzienne, était utilisée par presque 6 foyers sur 10 (59,1%), proportion qui ne dépasse plus 54% fin 2016. Si l'on ne considère que le récepteur TV principal du foyer, les équilibres ont même désormais déjà basculé. ADSL et fibre tutoient 46% des foyers, la TNT, en repli continuel, ne pèse plus que 44% du total.

Le satellite reste au fil des années dans une très lente érosion, à près de 20%. Mais le constat le plus marquant concerne désormais l'immense diversité des équipements et des moyens de réception.

Ainsi, le nombre d'écrans par foyer est passé de 4,8 à 5,5 en 4 ans, alors qu'un foyer sur trois dispose au moins de deux modes de réception.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS   

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Repères et chiffres

Partager cet article

Repost 0