Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'excès d'abondance, dans le numérique comme dans ce que produit notre terre, est un danger aussi redoutable que les pénuries.

Rappelons-nous de 1929 ! Nombreux sont les historiens économistes qui rappellent que la terrible crise avait eu pour déclencheur une trop abondante récolte de blé. Un déclencheur parmi d'autres, certes, et dans une situation globalement très fragile mais qui, en faisant s'effondrer les cours, à joué le rôle du grain non de blé mais de sable.

Entre smartphones, tablettes, phablettes, notebooks et autres variantes, les clients font du slalom. Le smartphone occupe une place solide, et ne sera probablement pas délogé. Mais pour les autres équipements, le futur est moins sûr. Les meilleurs experts (les autres aussi, d'ailleurs) prédisent un nouveau repli pour les tablettes en 2017. Et entre petits notebooks à écrans tactiles plus ou moins décomposables et grandes tablettes capables de recevoir des claviers, le cœur des chalands balance, titillé en outre par l'attrait de smartphones à écrans de grande taille, parfaits pour voir pas mal de choses (photos, fichiers texte…), moins bien lotis pour tenir dans les poches.

Le renouvellement est devenu le moteur des ventes dominant, car les taux de possession, en France comme dans les pays occidentaux, sont au top du top. Tout se joue donc sur les achats autres que ceux de premier équipement. Comme un client ne renouvelle pas deux appareils à la fois, smartphone + tablette par exemple, cet utilisateur courre le risque de voir son duo déséquilibré, avec un produit à la pointe du progrès, et l'autre dans les zones sombres d'une prochaine obsolescence. C'est dans ce contexte que des arbitrages peuvent s'observer avec abandons de certaines formules au profit de panoplies différentes.

Une excellente lecture des offres en rayons s'impose. Ce qui, selon nos constatations, est rarement le cas, d'autant plus que des fractionnements par familles ou univers subsistent d'une manière assez incompréhensible, non seulement chez les généralistes, mais aussi chez les GSS comme sur bon nombre de sites marchands. Ne jamais oublier que toute bonne vente (qui peut intégrer une montée en gamme et donc optimisation du CA et de la profitabilité) ne peut résulter que d'une bonne information.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS        

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Télécoms, #- IT et numérique

Partager cet article

Repost 0