Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans en avoir l'air, les chaînes de télévision on chipé un vrai marché à la distribution. De la "redif" au replay, du déjà vu non souhaité aux streaming qualifiés d'illégaux, les nuances sont de plus en plus floues.

L'édito d'Yves Dupré.

On ne le répètera jamais assez : les consommateurs n'achètent pas des équipements télé-vidéo pour leur technologie mais pour ce qu'ils vont voir en les utilisant. Il fut une époque extrêmement lointaine où la rareté des programmes et l'envie de voir autre chose avait généré une vogue extraordinaire en faveur du magnétoscope. Cet instrument n'était pas seulement un système faisant défiler une bande magnétique devant un tambour de têtes en rotation rapide. C'était une liberté conquise pour le spectacle du soir ou du dimanche après-midi (ou autre). Un moyen de voir deux émissions intéressantes diffusées au même moment, ou de se "faire une toile" à la maison, avec une cassette onéreusement louée au vidéoclub du coin ou achetée dans un rayon de produits culturels. Puis, sont venues mille et une choses qui ont densifié les offres de spectacles, de documents, d'informations. Sans doute en sommes-nous à une sorte de trop plein particulièrement confus. Les box, les bouquets, les plateformes de flux continu (appelé "streaming" pour que le client non-initié ne comprenne pas trop)… Et dans cette corne de surabondance, apparaissent quelques contradictions.

Comme par exemple ce réflexe consistant à qualifier de piraterie le fait de visionner un contenu (film, par exemple) venant d'une plateforme n'ayant pas payé le moindre droit aux… ayant droits, mais de ne rien trouver à redire quand une chaîne faisant partie d'une offre payante diffuse et rediffuse à qui mieux-mieux du vu et revu (éventuellement le film déjà évoqué). D'ailleurs, dans ce "payant", ne serait-il pas élégant, voire correct, et pourquoi pas commercialement obligatoire, d'annoncer clairement et avant tout abonnement la part d'inédit dans le contenu qu'un client peut acquérir ? Compliqué, surtout quand les offres se composent de plusieurs chaînes n'ayant aucun lien entre elles ? Peut-être, mais quand c'est compliqué, le client s'en va. Ce qui n'est peut-être pas le cas, du moins pas encore, sur notre sol, mais commence à fatiguer des abonnés aux US qui, désormais, sont de plus en plus nombreux à se désabonner du payant en matière de télévision.

Une réponse qu'il ne faut pas exclure d'un scénario futur sur notre sol, et pour lequel l'étonnement ne sera pas permis. En France, la TNT a engendré une multiplication des chaînes, mais loin d'offrir un réel élargissement du choix, force est de constater qu'il y a surtout une multiplication des rediffusions. Organisée en groupes chapeautés par les grands acteurs, cette diffusion voit les chaînes de second plan devenir les réceptacles de ce qui a déjà été vu sur les canaux majeurs, ces derniers n'échappant plus au même expédiant. Il n'est pas nécessaire d'évoquer ces chaînes où les mêmes séries s'égrènent d'une manière permanente. Qui, parmi les clients de nos rayons TV, ne connaît pas par cœur les 69 épisodes de Columbo ?...

Malheureusement, alors que cela devrait être une chance extraordinaire, cette manie que seul le versant économique explique, tombe en phase parfaite avec l'avènement de moyens de voir des quantités de choses sur les plateformes de streaming, sur des sites bien connus du Web (connecter un ordinateur à un téléviseur est très commode). Payer ou se sentir coupable d'une mauvaise action et s'apercevoir qu'un contenu est aussi accessible sans rien débourser ne peut donner au consommateur que le sentiment de se faire avoir de plus en plus. Enregistrer de la vidéo ne sert plus à rien. Il va en être de même, au moins dans l'esprit des chalands, lorsqu'il s'agit de payer pour un "oir et revoir" qui empeste le réchauffé et n'est qu'une manière de resservir des plats déjà trop souvent consommés. Les beaux jours sont peut-être derrière nous…

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #- Edito par Yves Dupré

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :