Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une rapide réflexion sur ce qu'imaginent les concepteurs de nouveaux produits, et ce que le marché décide…

Dans une récente information, nous parlions de la tablette comme d'un "gros smartphone". (à lire ici). Si à l'heure présente, les deux équipements ont des statuts bien distincts, à l'origine, si les usages imaginés enveloppaient des perspectives différentes et complémentaires, leur conception technique était proche, à deux pas d'une assez banale opération de copier-coller. A telle enseigne que même l'accueil d'une carte SIM était prévu sur les premières générations. Un accueil qui s'est vite montré inutile ou presque, très peu d'utilisateurs ayant opté pour cette intégration. Ne serait-ce qu'en raison de la nécessité d'obtenir un second forfait chez un opérateur (en plus de celui du smartphone). Mais sur ce plan, l'histoire n'est pas terminée.

Les initiateurs se sont-ils trompés ? En clair, les équipes d'Apple, encore sous la houlette de Steve Jobs, ont-ils péché par excès de confiance, excès d'imagination, excès d'excès ? Sont-ils tombés dans une sorte d'erreur de parallaxe dans leur vision d'un futur encore vierge de toute expérience concrète ? Et n'est-ce pas ce qui guette tout inventeur, tout créateur d'innovation ? Avec un écran bien plus grand que celui d'un iPhone, non seulement les applications avec images allaient prendre une nouvelle dimension, mais grâce à une taille physique immense, par rapport à celle d'un smartphones, le souci de l'autonomie s'effaçait largement, la taille de la batterie étant moins critique.

Lancée trois ans après le smartphone, la tablette était déjà dans les labos alors que le téléphone intelligent ne faisait que ses premiers pas chez les utilisateurs. Comme pour toutes les nouveautés, au sens noble du terme, ce sont les utilisateurs qui au bout du compte imaginent les usages, aidés en cela par des innovateurs qui créent ce que l'on connaît aujourd'hui sous l'appellation "appli". Inutile de citer toutes les habitudes nées de la mise en œuvre d'instruments ou d'outils servant à autre chose que ce à quoi les destinaient ceux qui les ont conçus. Il y a bien longtemps que l'on a compris que la TSF, téléphonie sans fil, ne sert pas à téléphoner.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS  

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- IT et numérique

Partager cet article

Repost 0