Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il n'y a pas que dans le numérique que l'idée lumineuse se manifeste à tout moment. Quelques exemples , pas si bêtes que ça...

L'innovation, qui a dominé depuis des décennies les marchés de l'électronique, est souvent confondue avec les lourds travaux scientifiques et techniques qui alimentent l'activité de la R&D industrielle. Ce qui constitue une vision quelque peu erronée, le vrai moteur de l'innovation étant l'idée. Naturellement, les progrès techniques et les idées sont appelés à se rencontrer et à s'unir. Rencontre possible même sur un quai de  gare.

À l'énergie ! Il serait aussi possible de dire " Ah ! L'énergie..." Certains pourraient sourire, et pourtant, ils auraient tort. Cette "pédalette" (photo ci-dessus) pour recharger les mobiles, en place et en action sur le quai de la Gare de Lyon à Paris possède bien des vertus. D'abord, elle permet d'éviter la panne sèche du smartphone, tout en économisant, si elle se multiplie à l'échelle du parc de smartphones, quelques milliers de tonnes d'équivalent pétrole. Il faudrait peut-être en placer un peu partout dans les gares, les rues, les aéroports, les galeries marchandes, etc. D'autant plus que pédaler de la sorte est également une manière adroite de déployer une activité physique compensant la sédentarité que, justement, l'électronique a fortement contribué à amplifier. La pédalette est un instrument à diffuser à haute dose jusque dans les foyers. Et ce n'est pas compliqué à fabriquer.

Un petit coin de parapluie, c'est bien. Un pébroc qui ne vous ruisselle pas dessus dès qu'il est déployé en sortant, par exemple, de voiture lors d'une averse énergique, c'est mieux. Autobacs, qui ne fait pas relâche sur l'électronique embarquée, n'a pas résisté davantage à l'idée de proposer cet accessoire de conception inversée. C'est le bon sens dans l'innovation. 

Une innovation peut en engendrer une autre, et devenir un vrai tube. Dentifrice, mayonnaise, pâte à joints (pour la mécanique, pas les pétards), pommade anti-inflammatoire, colle instantanée, enduit de débouchage, double concentré de tomate : on ne compte pas les matières qui se diffusent dans des tubes. Une très vieille innovation qui, pratique, a malgré tout un inconvénient. Par une simple pression, il peut être difficile de ne pas perdre les derniers grammes du produit qui, comme l'utilisateur, est alors un peu... entubé. Mais avec ce très ancien accessoire astucieusement baptisé Vidafon, et dont la simple évocation fait penser à l'incontournable Concours Lépine, l'innovation au service de la nouveauté boucle la boucle, en soulignant que la simplicité peut sans complexe optimiser l'inédit. 

Nous sommes dans le clin d'œil, mais pas uniquement. Certains sont peut-être en train de chercher comment faire un parapluie connecté ou un ouvre-boîte intelligent. Les objets connectés, dont tous les observateurs notent aujourd'hui la très lente montée en puissance, quand il y en a une, sont très (trop...) souvent le fruit d'une conquête d'usage plus complexe qu'utile. Une idée simple pour une fonction qui l'est tout autant sera sans le moindre doute à la clé des innovations ayant vite un joli succès.     

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #- Sourires et clins d'oeil

Partager cet article

Repost 0