Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si quelques fabricants insistent toujours sur l'écran incurvé, ce dernier n'a encore guère envahi les rayons.

Les industriels coréens font-ils preuve d'une inspiration efficace ? Le doute devient permis.  Plusieurs de leurs offensives ont été ponctuées par des destins en queue de poisson, à l'image de la 3D, brèche dans laquelle presque tout le monde s'est engouffré avant l'abandon que l'on sait. Les écrans incurvés sont peut-être en passe de connaître une mésaventure du même style. Même si des non-coréens tentent de prendre ce sillage.

Le principal signe de cet accueil pour le moins timide se voit tout simplement dans les linéaires. A l'image de ce bel établissement dédié aux biens culturels aux couleurs de Leclerc, en région Pays de la Loire. 60 téléviseurs de tous formats y sont exposés, dont... 3 en versions convexes. En explorant de nombreux autres points de vente, on ne peut que constater que cette proportion est celle que l'on observe, à quelques unités près, dans la plupart des rayons, linéaires et moquettes. Or, ces écrans sont déjà dans l'offre depuis quelques saisons, et chacun sait que lorsqu'un produit tourne bien, la largeur de l'offre dont il bénéficie s'élargit prodigieusement. Pour le téléviseur qui cesse d'être plat, rien de tel ne se produit, alors que les grandes et très grandes tailles d'écrans ont pris une place considérable.

Problème de cette géométrie : l'intérêt n'en est pas démontré. Il faut reconnaître que l'immersion qui est mise en avant frise le mensonge. Sur un très grand écran de salle de cinéma, une légère courbe peut être justifiée. Sur une dalle de 1,10 mètre, elle n'est absolument pas perceptible, sauf pour un utilisateur qui se placerait à 80 cm, et encore... En revanche, tout acheteur potentiel ne peut que déplorer une vision latérale diminuée dans la pratique.

Le seul véritable avantage à la vente de l'incurvé aurait été d'ordre esthétique, dans la plus pure approche de la mode. Mais pour obtenir cet effet, il aurait fallu que les linéaires se remplissent de modèles courbes, rejetant le plat dans le camp des équipements en voie de ringardisation. L'automobile -entre autres domaines- sait très bien jongler avec cette technique marketing, honteuses pour les marketingophobes, mais génératrice d'activité économique pour d'autres. Même si des écrans incurvés sont actuellement au cœur de présentations au CES 2017, notamment en versions "QLED", ce genre d'équipement pourrait bien confirmer son statut d'idée tordue dont bien d'autres que DVSM ont souligné l'intérêt bien peu convaincant.

LIRE TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis

Partager cet article

Repost 0