Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quand la fiscalité prime sur des situations où la mort présumée de dizaines de milliers d'individus est évoquée...!

L'édito d'Yves Dupré.

Nous restons bien dans le domaine du commerce. Un univers dans lequel, par camionnette et utilitaires interposés, le carburant devenu criminel fait partie de la vie quotidienne. Personne n'a échappé aux innombrables turbulences qui ont frappé et frapperont encore les véhicules jugés outrageusement polluants. Dans une entreprise, l'outil qui permet de livrer les clients ou d'aller les dépanner ne se change pas tous les 3 ans. Ce qui d'ailleurs s'inscrit dans la volonté partout affichée d'éviter les gaspillages. Un utilitaire est avant tout un bien durable, qui peut rendre ses services pendant 10, 15, 20 ans. Oui, mais les particules fines !

Il faudrait, selon des discours entendus en hauts lieux, éliminer les véhicules à moteur Diesel, du nom de son inventeur. Et dans la foulée, tous les donneurs de leçons n'oublient pas d'évoquer 40 à 50.000 morts par an liés à ce gazole. Pour parvenir à cette éradication, une seule méthode : réduire le coût du super sans plomb, de manière à le rendre très concurrentiel par rapport à son concurrent. Aligner le tarif du super sur celui du gasoil serait cependant insuffisant. Le rendement des moteurs Diesel est en effet tel que sa consommation est très inférieure à celle du 95 sans plomb. Parcourir les données publiées par les constructeurs ou faire simplement ses propres mesures de consommation permet d'approcher LA fourchette qui pourrait faire pencher la balance. Un supercarburant dont le litre serait d'environ 20 à 25 % moins cher que le gazole amorcerait la pompe. En deçà de ce ratio, point de migration des utilisateurs, professionnels ou grand public. Il ne faut pas rêver. Mais quelle dégringolade fiscale, même si une telle disposition laisserait quand même le fluide vital de nos fourgons à un tarif nettement supérieur à celui que payent nos cousins d'Amérique ! Voilà résumé le problème qui va se traduire probablement par des mesures coercitives dont on a déjà goûté les hors-d'œuvre. Et pour faire encore plus simple, si ce gazole tue, il faut l'interdire immédiatement. 

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #- Edito par Yves Dupré

Partager cet article

Repost 0