Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le vent de protestation vient du du nord-est, et il pourrait s'étendre. En cause, le prix et certaines pratiques…

Les fabricants d'imprimantes se croient très forts et très malins, ce en quoi ils se trompent probablement. Depuis des années, ils redoublent d'efforts pour faire des profits considérables sur leurs cartouches d'encre, notamment celles dédiées au jet d'encre. En soi, l'idée de rendre profitable une stratégie commerciale "biface", appuyée sur le consommable, n'est en rien critiquable. Mais il y a des limites, et quand celles-ci sont franchies, tout peut arriver.

C'est à cette conséquence que l'on est en train d'assister, dans un vent de colère qui vient de prendre forme en Belgique, où les pratiques, qui associent des logiciels non transparents implantés dans les imprimantes et renseignés par les cartouches, s'offrent soudain les honneurs des plus grands médias, chaînes nationales de télévision incluses. Deux facteurs ont conduit à cette réaction : l'augmentation des prix, et des moyens plus ou moins élégants pour empêcher  l'utilisation de cartouches compatibles, allant jusqu'au blocage des machines. Trop, c'est trop. Et, parti comme il l'est, le mouvement risque fort de s'amplifier, et de franchir les frontières.

A la frontière de ce qui est réglementaire ?

Car voilà que certains spécialistes se penchent sur les aspects juridiques de ces méthodes. Face à elles, des questions essentielles se posent. Par exemple : un fabricant et un vendeur ne devraient-ils pas obligatoirement signaler clairement dans une offre (caractéristiques sur page Web, signalétique en rayon...)  le fait que les cartouches compatibles ne sont pas utilisables sur un modèle ? Imposer le choix d'un consommable pourrait-il être considéré comme une pratique abusive, voire frôlant de près la vente forcée ? Les jurisprudences dans d'autres domaines ne plaident guère en faveur des usages dénoncés et les firmes qui les pratiquent n'ont sans doute rien à gagner en suscitant de fait des réactions du corps consommant, particuliers et entreprises.

De surcroît, et depuis des années, le coût exorbitant des cartouches limite grandement la pratique de l'impression, ce qui est un handicap pour le prolongement de mille et un usages, notamment la photo, le dessin, etc. La stratégie est, dans ce sens, plus stupide que méchante.  

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :