Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par centaines de milliers, des consommateurs ont mis une croix sur, bien au-delà des arguments très élaborés, des dépenses qu'ils trouvent finalement excessives...

Notre excellent confrère, Télé Satellite Numérique, vient de mettre le doigt là où ça fait mal, en résumant quelques résultats édifiants. Pour SFR, il remarque à travers quelques éléments des derniers résultats publiés par l'opérateur que celui-ci a vu 800.000 de ses abonnés s'évader, près de 600.000 dans le mobile, et environ 200.000 pour le fixe. Côté Canal, TSN met en lumière la perte d'un demi million d'abonnés en 12 mois.

Des évolutions qui ne sont pas des épiphénomènes et méritent sans doute des interprétations plus pragmatiques que les critères de contenus, la structure des offres avec ou sans engagement, et autres traits des stratégies engagées par ces entreprises qui, par certains côtés, semblent ne plus trop savoir à quel saint se vouer pour renouer avec les courants d'affaires des belles années.

Arbitrages économiques des consommateurs ?

Faut-il aller chercher dans les profondeurs philosophiques des différentes politiques pour expliquer des attitudes qui sont peut-être liées à des comportements plus simples qu'on les imagine ? A commencer par des décisions purement économiques des clients, dans une période où, en dépit d'un discours officiellement orienté vers le beau fixe, les économies des ménages jusque dans les classes moyennes sont très bousculées. Le super à la pompe a un peu augmenté. Le tarif du gaz grimpe. Les impôts locaux explosent. Etc. Alors, tout simplement, chacun en arrive à couper ce qui dépasse. Manœuvre engendrée par quelques petits catalyseurs ou détonateurs presque bien planqués. Un abonné à un forfait SFR classique veut-il passer à un RED, bien moins cher ? L'opérateur lui refuse la manœuvre. L'abonné passe alors chez Sosh. Il soulagera ses prélèvements, mais chez le concurrent d'en face (qui peut aussi être Bouygues ou Free). De surcroît, dans certaines régions, il semble que des consommateurs soient exténués par les piètres performances du réseau SFR.

Un abonné Canal s'aperçoit-il qu'en faisant un choix un peu réfléchi, il aura pour un forfait équivalent à son abonnement à l'entreprise d'Issy-les-Moulineaux une liaison téléphonique, un accès à Internet et une petite panoplie de chaînes TV, dont déjà toutes celles de la TNT, des régionales et pas mal d'autres. Et hop ! Tant pis pour un bouquet dont seuls les promoteurs estiment (sont-ils de bonne foi ?) qu'il est incomparable ! Marre de trop payer ? Ce symptôme ne peut être considéré comme négligeable.    

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Repères et chiffres

Partager cet article

Repost 0