Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lithium-Ion : est-il bien raisonnable d'insister ?

SI SAMSUNG SUBIT DE PLEIN FOUET LES CONSÉQUENCES DE LA DÉFAILLANCE DE SES BATTERIES SUR SON GALAXY NOTE7, DONT LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION SONT ARRÊTÉES, LA DÉJÀ LONGUE HISTOIRE DES DÉBOIRES LIÉS À L'UTILISATION DE CES ACCUMULATEURS LAISSE PLANER UN DOUTE MAJEUR QUANT À LEUR AVENIR. FAUDRA-T-IL JETER LE Li-ion AVEC L'EAU DU BAIN ?...

"L'ennui est que pour le moment, on ne dispose d'aucune autre solution" résument en substance les spécialistes de la technologie du stockage de l'électricité. Si le fabricant coréen se résout à faire momentanément une croix sur toute vente et utilisation de son dernier produit de mobilité pour cause de danger avéré, ce n'est à l'évidence pas de gaité de cœur. Après quelques alertes qui avaient déjà motivé une vertigineuse mesure de remplacement généralisé pour tous les clients (2,5 millions d'appareils !), le départ de feu qui a immobilisé un avion de la compagnie Southwest Airlines en partance pour un vol de Louisville à Baltimore (USA) a retenti comme un coup de grâce. Car le Galaxy Note 7 ayant pris feu était un modèle de remplacement.

Inévitablement, les regards suspicieux se portent sur la firme coréenne. A-t-elle été trop vite, ou trop audacieuse dans le lancement du Galaxy Note 7, pour de simples raisons commerciales ? Peut-être, mais la vraie question est ailleurs.

10 ans d'ennuis à répétitions

Dès le lancement du premier Iphone, des soucis identiques avec des batteries de même technologie avaient attiré l'attention. Et chacun se souvient des rappels d'ampleur de Sony pour des notebooks qui étaient également victimes de dangereuses surchauffes. Le secteur de l'électronique n'est pas le seul touché. Quelques voitures de Tesla ont pris feu suite à des chocs, alors que des dizaines de Boeing 787, le "Dreamliner" de l'avionneur de Seattle, ont été longuement cloués au sol à cause de défaillances du même ordre et naturellement fort dangereuses.

En clair, de nombreuses industries se sont engagées et ont bâti des perspectives s'appuyant sur des éléments d'alimentation dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne sont guère fiabilisés. Bien des firmes sont dans la nasse. Il leur est impossible de faire machine arrière, sous peine de générer des catastrophes industrielles et économiques, et poursuivre sur la même lancée revient à s'exposer à des risques tout aussi élevés, voire davantage. Que se passerait-il s'il y avait des blessés ou même des pertes humaines découlant de telles anomalies ?

A côté de ces inquiétudes, d'autres de nature plus économiques sont aussi à redouter. Pour la distribution qui vend des smartphones et des tablettes quotidiennement, des dommages collatéraux ne sont naturellement pas à exclure, ce au moment où les ventes ont tendance à s'émousser, du fait de la saturation.

Depuis une décennie, le problème est posé, et aucune solution de rechange n'a été réellement annoncée et suivie d'effets. Seule vision rassurante : des milliards d'équipements mobiles fonctionnent dans le monde, alimentés au Li-ion, sans rencontrer de problème. Quand même ! Modérons nos inquiétudes, et croisons les doigts…

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TOUTE L'INDUSTRIE

Partager cet article

Repost 0