Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apple : l'art d'alimenter les rumeurs.

Vrais projets ou leurres à répétition : Cupertino, qui laisse filer l'auto, conduit-il volontairement la concurrence à s'envoyer dans le décor ?...

Pour Apple, l'automobile, c'est fini. Du moins dans l'optique où elle semblait être envisagée au sein de la marque à la pomme croquée. La vision d'une concurrence Apple contre Tesla et beaucoup d'autres s'estompe. Apple y a-t-il cru réellement ? Le fait que, selon des médias bien informés, la firme se sépare de l'essentiel des équipes qui étaient supposées plancher sur le projet est un indice. Mais c'est aussi une information. Après tout, entre l'industrie des smartphones, des tablettes et des ordinateurs, et celle des SUV, berlines et monospaces, le poids n'est pas le même, en dépit des apparences que peuvent suggérer des cours de bourses et des valorisations fort théoriques. 

L'automobile, pour mille et une raisons, prend désormais le virage du numérique sur les chapeaux de roues. Ce mastodonde, lourd à mettre en route, désormais avance. Les professionnels qui ont en mémoire l'aventure de l'électronique embarquée en sont chaque jour les spectateurs et un peu les victimes (même si nous persistons dans la conviction qu'un marché reste possible entre l'électronique et l'automobile, autrement dit un parc de 31 millions de véhicules d'un âge moyen de 8,5 ans). 

Guider les R&D des autres vers des pistes sans issue

Mais une autre idée ne peut pas échapper à la réflexion.Apple, même sous l'ère Steve Jobs, a plusieurs fois donné le sentiment que sa stratégie allait l'emmener vers des domaines inédits. Ce fut le cas avec le téléviseur. Au point même que, si aucun téléviseur Apple n'a jamais vu le jour, une concurrence a bel et bien surgi de toutes parts. Des firmes de la microinformatique telles que HP ou Packard-Bell ont même joint le geste à la parole. Sans succès. La célèbre californienne a-t-elle compris à temps que cette voie n'était pas la bonne ? Ou savait-elle qu'elle conduisait les concurrents putatifs vers un champ de mines ? C'est face à cette perspective que de nombreux fabricants ont même lancé les fameux téléviseurs connectés, smart TV pour les intimes, des produits qui ne se sont jamais transformés en un phénomène de société.

Pourtant, certains projets ont été menés jusqu'à leur éclosion bien réelle. L'inoubliable Newton, un assistant personnel pionnier, a été lancé, pour une vie assez éphémère. Apple a aussi osé des appareil photo numériques. Et aujourd'hui encore, des doutes subsistent quant à la pérénité de certains segments des montres et bracelets connectés. Difficile de déterminer si certains projets se sont mués en leurres pour les autres ou ont carrément joué le rôle de leurre vécu en interne. Mais il faut aussi tenir compte de ce qu'Apple passe pour une firme capable de transformer en succès planétaire tout ce qu'elle imagine. On ne prête qu'aux riches... 

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel

Partager cet article

Repost 0