Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

APPLE SE VOIT RÉCLAMER QUELQUES MILLIARDS, UNE BANQUE D'OUTRE-RHIN SE VOIT RÉCLAMER UNE SOMME FARAMINEUSE...

Il y a ceux qui croient au hasard. Incontestablement, celui-ci existe. Il y a aussi ceux qui croient moins facilement à tout ce qui apparaît soudain et n'est peut-être pas dû à un quelconque… hasard. Ainsi, Apple s'est vu infliger une demande de versement colossal à sa terre d'accueil européenne, l'Irlande. Laquelle a rappelé que ses accords avec l'inventeur de l'iPhone ne regardait que les deux signataires et qu'elle ne voulait pas de cette somme. Notez, en passant, que cette réaction est exactement à l'opposé de celle qui vient à l'esprit de ceux qui envisagent de s'implanter dans notre Hexagone, entrepreneurs français souvent inclus, et qui se résume par "attention, on risque de se faire plumer !"

Vu du pays de l'oncle Tom, cette demande qui survient après une rafale ayant déjà visé d'autres grandes figures de l'économie numérique ressemble à une offensive anti-américaine. Alors, quand une grande banque européenne se voit à son tour présenter une très sévère requête d'un montant curieusement "équilibré" (13 milliards d'euros, c'est pour l'un, 14 milliards de dollars, c'est pour l'autre), comment imaginer que cette coïncidence de moment et de calibre n'ait aucun atome de réplique du style "vous voulez embêter les US, nous allons embêter l'Europe.

De ce ping-pong surgit une constatation : la requête envers Apple pourrait obliger Cupertino à sacrifier un peu de son bas de laine, alors que celle envoyée à la Deutsche Bank pourrait, selon certains analystes, plonger l'Europe dans une sorte de seconde crise majeure. Rappel d'un proverbe connu : il ne faut pas marcher sur la queue du tigre qui somnole.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Eco-conjoncture

Partager cet article

Repost 0