Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alerte rouge sur le marché des montres connectées !

SELON IDC, LE MARCHE MONDIAL DES SMARTWATCHES A CHUTÉ DE PLUS DE 30% AU SECOND TRIMESTRE 2016. AIE !…

En aéronautique, cela s'appellerait "panne de moteur au décollage". La pire des situations, qui se termine très souvent par une catastrophe. Le marché des montres connectées est encore extrêmement jeune, en cours de "décollage", et ceux qui doutent de son avenir sont nombreux. Bel exercice de technologie de pointe, la montre connectée a en effet du mal à trouver ses réels intérêts en termes d'utilisation. En outre, elle aurait tendance à replonger loin dans le passé les habitudes des utilisateurs qui se contentent d'une montre pour… connaître l'heure. Alors que la moindre tocante low-cost offre d'une à quelques années de fonctionnement interrompu grâce à une banale pile miniature, sa cousine numérique exige une recharge quasi-quotidienne. Nous revoilà à l'époque où la manœuvre du remontoir mécanique s'opérait chaque soir… Pour une montre dite intelligente, c'est bête !

IDC, analyste renommé, vient de lâcher ses dernières statistiques, qui font revenir les esprits à l'heure d'une réalité toute simple. Au second trimestre 2015, il s'était écoulé 5,1 millions de ces montres du futur, volume qui s'écroule à 3,5 millions pour la même période en 2016, soit un repli de 32% ! Au sein des participants à ce marché, Apple, qui dominait le créneau de la tête et des épaules avec 72% de parts de marché, reste n°1, mais avec seulement 47% de PDM. Vision à double tranchant, trompe-l’œil pervers, ses principaux challengers affichent des progressions rondelettes (Samsung, +51%, Lenovo, +75%, LG +26%, Garmin, +25%...), ce qui ne permet cependant pas au marché de redresser la tête. Les volumes réellement décomptés par IDC jettent sur ce panorame une lueur blafarde et révélatrice qui ôte toute envie de pavoiser une fois ces croissances énoncées. Avec 600.000 unités vendues en trois mois, Samsung, seul compétiteur à réaliser des quantités significatives, reste quand même devancé par Apple qui, avec 1,6 million de pièces, en a écoulé presque 3 fois plus que le groupe coréen. Le troisième meilleur vendeur selon le classement de l'analyste est Lenovo qui, certes, progresse de 75% en volumes, mais passe en un an de 200.000 à 300.000 pièces sur le trimestre considéré.

Segment des montres connectées : pronostic vital engagé ?

Un tel bilan est préoccupant. Il démontre que l'objet manque cruellement d'atouts susceptibles de motiver une clientèle de masse. Nous sommes peut-être en présence de l'un de ces innombrables équipements aux fonctions superbes qui n'ont pourtant jamais trouvé une solide et vaste raison d'être dans la vie quotidienne. Si la tendance venait à se prolonger, cela n'aurait pas seulement des conséquences sur le marché des montres. Elle soulignerait aussi que les principales fonctions proposées à bord (notamment la santé) ne sont elles-mêmes pas convaincantes, ce qui conduirait à une nécessaire et profonde réflexion à propos des usages connectés auxquels il est prêté un avenir radieux. Trois scénarios peuvent désormais se produire :

-1- La montre propose de nouvelles fonctions réellement motivantes et repart en flèche. Ouf !

-2- La glissade se poursuit, mais la montre se métamorphose petit à petit en un objet pour passionnés pas trop serrés financièrement, et devient un des segments de la montre de luxe, un marché de niche. On quitte les linéaires populaires.

-3- La glissade se poursuit, les enseignes en proposent moins, et encore moins. Fin de l'aventure…

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- IT et numérique

Partager cet article

Repost 0