Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Violence et massacres ne sont pas nés de la fièvre numérique.
Violence et massacres ne sont pas nés de la fièvre numérique.

L'ART DE FAIRE PEUR AUX GENS, AUJOURD'HUI SUR-CULTIVÉ PAR LES MÉDIAS, SE NOURRIT D'UNE VIOLENCE QUI A TOUJOURS SUIVI À LA TRACE LES PROGRÈS TECHNIQUES, QUALIFIÉES DÉSORMAIS DE RUPTURES TECHNOLOGIQUES, CE DEPUIS QUE L'HOMME EST HOMME...

Sous bien des latitudes, les initiatives terroristes se multiplient. Mais est-ce un fait nouveau ? Pas tant que cela. L'histoire et la préhistoire sont constellées de gestes épouvantables. Alors que le Net relie tous les individus de la planète, le raccourci qui consiste à mettre en première ligne des responsabilités les réseaux sociaux, les smartphones et tous les moyens de communiquer vulgarisés ces dernières années est une explication un peu simpliste.

Les auteurs d'attentats et d'assassinats horribles n'ont pas attendu les mises en pratique les plus récentes de la loi de Moore pour commettre leurs méfaits. Il n'y avait pas de numérique quand, dans les années 50, les "événements" d'Algérie se sont traduits par des attentats meurtriers, ni quand François Ravaillac a trucidé notre bon roi Henri, et pas davantage quand Marcus Julius Brutus a ôté la vie à Jules César. Internet est accusé de favoriser le détournement de certains jeunes esprits vers une guerre supposée sainte mais aux objectifs redoutables (et certainement bien plus proches du tiroir-caisse qu'on le reconnaît). Pourtant, sans aucun réseau social et sans aucun ordinateur connecté, des cohortes d'ados d'outre-Rhin sont tombées dans le piège des jeunesses hitlériennes. Pas le moindre mail n'a été utilisé pour coordonner le massacre de 33.000 de nos citoyens lors de la Saint Barthélemy et de ses prolongements provinciaux.

Ainsi va la vie, dans ses facettes les plus dévastatrices. Toutes les innovations ont permis à des fanatiques ou des voyous (deux mondes qui trop souvent se rejoignent dangereusement) de commettre des gestes monstrueux, de la maîtrise du feu à l'avènement des hauts débits, en passant par la balistite (poudre sans fumée, inventée à la Poudrerie nationale de Sevran, France), l'automobile, le couteau de cuisine, l'avion, la radio, etc. Un constat qui n'est pas sans mettre en lumière certaines contradictions, lesquelles peuvent encourager des dérives dans des esprits vulnérables. Notre beau pays ne s'enorgueillit-il pas d'avoir réussi à vendre des avions de chasse capables réaliser en rafale les exploits militaires parmi les plus "high-tech" de l'univers ? Si le numérique change les usages, il ne refait pas le monde, même dans ses éternelles facettes les plus détestables.

RETOUR A TOUTES LES INFOS

Internet, réseaux sociaux : bienvenus au club des boucs émissaires de la violence…

Le numéro permanent de DVSM Ligne & Papier consacré aux salons et événements 2016-2017 est paru.

Au sommaire :

- Tout l'agenda mis à jour.

- Un outil pour retrouver le lien avec la clientèle perdu dans le Net

- Les nombreux repositionnements de salons célèbres

- Salon, Festival, Foire, le secrets des dénominations...

- Visiteurs : dites combien !

- Les politiques en visite...

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis

Partager cet article

Repost 0