Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Finance, Brexit, économistes et gros plantages !

TOUT LE MONDE CE MATIN COMMENTE LE VOTE DES BRITANNIQUES, RARES SONT LES OBSERVATEURS QUI SOULIGNENT LES PRÉVISIONS D'HIER SOIR DE CERTAINS PRÉSUMÉS EXPERTS OU SPÉCIALISTES... ENFIN, DES "GENS AU COURANT"...

Comme le souligne cette info (photo) transmise aux abonnés du quotidien Les Echos reçue alors que le scrutin d'outre-Manche était déjà largement avancé. Quotidien qui, ne serait-ce que par le titre, semble presque avoir repris à son compte l'affirmation qui laisse supposer que le Royaume Uni resterait dans l'Europe. Il faut aller à la fin de l'info pour tout de même lire la petite phrase de précaution, au cas où, qui rappelle que les sondages sur le vote global reste dans les environs du 50/50.

Néanmoins, il est vrai que les milieux financiers, la "City", croyait dur comme fer que les sujets de sa Gracieuse Majesté ne quitteraient pas le navire européen, même si le tangage de celui-ci s'avérait de plus en plus prononcé. Voilà qui donne une belle illustration d'un décalage considérable entre "une certaine Grande-Bretagne d'en haut", et celle des réalités. Un symptôme qui n'est pas observé que sur l'autre rive du channel. D'où les énormes étonnements, sincères ou simulés, lorsque dans des états de plus en plus nombreux, des catégories de citoyens adoptent par la voie des urnes des positions qualifiées d'extrêmes, ou portent aux responsabilités des candidats dits populistes. Dans des pays n'ayant par la voix de ses responsables que le mot démocratie à la bouche, ne pas tenir compte de l'avis des foules, même si celui-ci est fondamentalement erroné, revient à prendre le risque de perdre les avantages de cette démocratie. Le médiatiquement correct n'est-il pas devenu à lui seul une sorte de dictature des opinions ?

C'est probablement à cause de ce phénomène qui fait tache d'huile que, dans notre pays, se prolonge une situation de total capharnaüm de la rue, associé aux effets du terrorisme. De nombreux établissements de commerce en essuient les conséquences multiples depuis longtemps, des recettes anémiées aux vitrines brisées par des casseurs que l'on ose pas arrêter, de peur qu'un seul d'entre eux ne subisse les conséquences, éventuellement vitales, d'un maintien de l'ordre public.

Ce votre d'outre-Manche aura à coup sûr d'autres conséquences, auxquelles certains continuent de ne pas vouloir croire.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Eco-conjoncture
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :