Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Effets positifs et petits désastres d'une connexion Internet devenant de fait obligatoire…

LE SIMPLE FAIT D'OBLIGER TOUS LES CONTRIBUABLES À DÉCLARER LEURS REVENUS EN LIGNE EST UNE BONNE AFFAIRE POUR BERCY, MAIS AUSSI POUR LES OPÉRATEURS DE TÉLÉCOMS. MAIS LES CONSÉQUENCES NE S’ARRÊTENT PAS LÀ. MÊME LA TNT VA SOUFFRIR D'UN EFFET DE TYPE "CARAMBOLAGE"...

Le 7 juin, tous les foyers fiscaux ayant choisi de faire leur déclaration en ligne auront dû terminer concrètement ce petit travail qui n'a en général rien de réjouissant.

Le verbe "choisir" est cependant mal... choisi, puisque d'ores et déjà un nombre non négligeable de contribuables n'ont plus la faculté de rester à la déclaration sur papier, et dans moins de trois ans, le modèle en ligne sera le seul autorisé. Il en ira de même pour le règlement, obligatoirement dématérialisé.

Or, il n'est possible de réaliser ce genre de formalité qu'en disposant d'un accès à Internet, ce qui implique un abonnement contracté à un FAI (ou à la rigueur l'usage d'un smartphone, moins pratique). Si l'on excepte les quelques personnes très âgées pour lesquelles cette transition est clairement et physiquement impossible, (souhaitons qu'elles puissent trouver de l'aide auprès d'enfants ou de proches équipés sachant manœuvrer en ligne) il ne sera donc bientôt plus nécessaire de prévoir l'intervention d'onéreux statisticiens pour connaître le taux d'équipement des ménages. Celui-ci sera calqué sur le nombre de foyers fiscaux de notre beau pays, tous, et pas seulement ceux qui payent l'impôt sur le revenu, mais tous quand même, puisque tout le monde doit faire une déclaration. Ce qui entraîne des conséquences allant bien plus loin qu'on l'imagine.

Pour le Ministère de l'Economie, c'est excellent. La masse de paperasse éliminée et la rapidité de traitement vont se traduire par des économies considérables, et devraient permettre d'accomplir l'ensemble de la tâche avec des équipes substantiellement allégées. Nous comptons sur l'abnégation de valeureux hauts responsables pour signaler à forte et porteuse voix un scénario dans lequel l'allègement des effectifs ne serait pas la suite concrète de cette opération. (Il devrait en être de même pour la Poste, avec quelques millions de courriers supprimés, incluant les appels pour les tiers à verser et les impôts locaux, les contribuables ayant bientôt l'obligation d'aller voir sur leur compte fiscal ce qu'ils doivent et pour quand).

Pour les opérateurs, la transition est également plutôt positive. Ils vont optimiser au top du top le nombre de leurs abonnés. Un double (au moins) effet positif puisque le coût d'une classique ligne téléphonique filaire se confond avec celui des triple play (voire quadruple) les plus compétitifs. Un coût qui dans le moyen terme ne peut que baisser encore, le déploiement de la 5G, en concurrence avec la fibre, dans un premier temps et des initiatives spatiales déjà en pré-développement sous la houlette des Google et autres Elon Musk (les milliers de satellites lancés pour l'Internet accessible à tous les habitants de la planète) donnant à nos standards de connexion actuels le côté préhistorique qu'ils afficheront d'ici une à deux décennie tout au plus. Mais dès aujourd'hui, mieux vaut, à prix comparables, s'offrir un triple play qu'un classique filaire et un abonnement à un FAI.

Chic ! Car dans la manœuvre, on se retrouve avec une centaine de chaînes de TV au lieu des 25 de la TNT laquelle... sert à... plus grand chose désormais. Dommage, quand on songe à ce qui a été dépensé pour l'installer puis la passer à la rikiki HD, l'épanouissement du 720p (ou du 1080i, ce qui, sur l'écran ne fait pas une grosse différence) coïncidant pile avec le début de montée en puissance du 4K ! Lequel n'est pas à la veille d'emprunter les voies du hertzien terrestre, mais s'inscrit à merveille dans ce que permettent très haut débit et satellite.

RETOUR A TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis

Partager cet article

Repost 0