Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo : le désastre ne fait que se poursuivre.

ANGOISSANTS, LES DERNIERS RÉSULTATS PUBLIÉS PAR GfK. LA CHUTE N'EST EN RIEN RALENTIE ET DES CONSÉQUENCES RISQUENT DE DEVENIR INÉVITABLES…

Mélangés à des statistiques globalement plutôt réconfortantes en ce qui concerne les biens d'équipements, le CA global en France de l'univers de la photo a encore reculé au premier trimestre 2016, indique GfK (Temax). Un repli qui n'est pas dans ce que l'on appelle parfois l'épaisseur du trait. Avec 18,9% de recettes en moins par rapport à la même période de 2015, l'effet des smartphones se fait sentir. Voilà pour l'interprétation rapide. Mais nous en soulignons une autre, plus grave, depuis longtemps. La photo doit se ressaisir dans d'une part son offre, et d'autre part dans ses méthodes pour aller chercher, "recruter" de nouvelles clientèles. L'offre, tout d'abord, est surchargée de créations absolument séduisantes, merveilleuses, faisant appel à des technologies de pointe. Mais une part dominante de cette offre s'habille à la mode de grand papa. D'accord, c'est excellent pour capter l'attention des "vieux de la vieille", ces amateurs éclairés qui ne juraient que par l'argentique il n'y a pas si longtemps, et cherchent à revivre numériquement les joies de leurs anciens Canon, Nikon ou même Foca. Mais il faut aussi et très impérativement aller chercher les autres, les plus jeunes qui sont rebutés par ce qu'ils estiment être "des vieux trucs". Que dirait-on si toute l'industrie automobile mettait ses innovations dans des carrosseries reproduisant celles de la Traction ou de Juva 4 ?

Par ailleurs, côté distribution, on en est encore à la conviction que tout tombe du ciel. Ne nous cachons pas derrière de fausses analyses : les rayons ont une large responsabilité dans le repli du business photo, lequel ne peut se pas résumer à un chassé-croisé entre le magasin, le meilleur prix en click et j'enlève ou direct en on-line. La prise en mains, les boutons pour voir, bref, toutes ces initiatives largement saluées comme superbes pour les rayons sont d'un charme nul pour qui ne fait pas encore "de la photo". Donner envie, par l'exemple, l'animation, les expos et mille autres actions commerciales est une composante indispensable, mais qui n'est guère prise en considération. D'autres (domaines) ne négligent pas cette figure imposée, et savent faire du bruit "dans la cuisine" ou dans l'atelier, par exemple. A ce petit train là, la risque de voir la photo s'estomper encore davantage n'en est plus un : c'est une certitude, avec effet d’emballement, ou "spirale à l'envers". Simple exemple : qui croit qu'un salon de la photo à Paris pourra éternellement être financé par des exposants dont de CA ne cesse de s'effriter ? .

RETOUR A TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Photo et vidéo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :