Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Automobiles : quand l'Etat programme une obsolescence !

QUE LES PLUS DE 20 ANS SORTENT DE LA VILLE ! ET BIENTÔT LES PLUS DE 10 ANS. TANT PIS POUR LES CONSÉQUENCES !

La décision officiellement confirmée de l'interdiction de circuler dans Paris (et dans d'autres villes) faite aux véhicules de 20 ans et plus, applicable dès le prochain mois de juillet, n'est qu'un hors d'oeuvre. D'ici 2020, ce sont les plus de 10 ans qui deviendront pestiférés pour la capitale et des villes, plus nombreuses qu'on l'imagine, qui manifestent leur intention de suivre le mouvement, et dont les responsables semblent jubiler à la perspective de ce que certains considèrent comme une victoire. Comme chacun l'imagine, il s'agit de lutte contre la pollution. Mais aussi, dit-on, de petites joutes politiques entre élues (et élus) se détestant, et s'appliquant à s'empoisonner la vie réciproquement.

Le moment choisi pour confirmer cette décision n'est pas banal. Suite à l'affaire du logiciel truqueur de VW, des études ont été menées qui semblent mettre en doute les performances polluantes de nombreuses marques. On se demande même si un seul constructeur parvient à respecter des niveaux que les responsables politiques imposent, mais qui seraient, selon certains spécialistes, tout simplement impossibles à atteindre. Peut-être aurait-il été plus sage d'attendre que soit levé l'immense doute dans lequel plonge chaque jour un peu plus ce sujet (au Japon, 2,14 millions de véhicules de Suzuki Motors viennent de rejoindre aujourd'hui la liste des "non-conformes"). Il ne nous appartient pas de développer ce sujet que d'autres débrouilleront avec bien plus de compétence.

En revanche, sur le plan économique, et plus particulièrement la consommation, les conséquences risquent de s'avérer catastrophiques. L'âge moyen du parc automobile français étant d'environ 8,5 ans, les mesures annoncées vont précipiter pour de nombreux utilisateurs le besoin de changer les véhicules possédés, ce qui va inéluctablement peser sur le pouvoir d'achat. Vous rêviez de vendre de beaux téléviseurs OLED 4K ? Ce n'est pas gagné ! Ce d'autant plus que la valeur de l'occasion ne peut que dégringoler. Qui voudra acheter un VO (véhicule d'occasion) de 5 ou 6 ans, en bel état, bien entretenu, mais devant à court terme se limiter aux petites routes de campagne ? En outre, ainsi mis au pied du mur, nombreux seront les ménages qui devront se contenter de voitures très bon marché. Une bonne pioche pour Dacia ! Une moins bonne pour le réseau de distribution automobile, pour lequel l'essentiel de la profitabilité se réalise avec le VO.

Naturellement, ne parlons pas des collectionneurs, pour qui l'espoir (fou ?) subsiste de voir une réglementation spécifique mise en oeuvre. Oublions aussi les rêves de l'électronique embarquée dont on sait que le véhicule de second âge est la cible principale.

A bien étudier le dossier, ce choix qui se veut écologique (mais diamétralement opposé aux tendances allant vers le durable) est capable d'induire des effets d'ampleur. Un interlocuteur de passage à qui nous ne demandions rien nous affirme que "cela fait partie des peaux de banane qu'une majorité sûre de ne pas être reconduite met sur le chemin de ses successeurs, tout comme les augmentations dans l'éducation nationale ou la consolidation des 32 heures dans certaines branches". Nous laissons son avis à cet individu, tout en nous interrogeant : a-t-il totalement tort ? Et bien sûr, en s'interrogeant aussi sur la suite, au-delà de la norme Euro 6. Y'aura-t-il des versions 7, 8, etc., avec mises hors des villes (et peut-être plus) supplémentaires ?

RETOUR A TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Grrr...! et cartons rouges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :