Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les clients n'en sont déjà plus là !
Les clients n'en sont déjà plus là !

COMMENT FAIRE VENIR DE NOUVEAUX ABONNÉS, SANS PERDRE LES ANCIENS, ET INVERSEMENT ?

Notre confrère l'excellent site Télé Satellite & Numérique (c'est ici) vient de mentionner une perte de 200.000 abonnés à Canal Plus depuis le début 2016, selon un document interne que le tout jeune site d'information "Les Jours" (c'est là) se serait procuré. Il y a du conditionnel dans tout cela. Mais au-delà du nombre, la difficile partie que doit jouer Canal aujourd'hui est bien réelle. Comme nous l'avions déjà souligné, le concept d'une chaîne à péage né il y a 30 ans n'a évidemment plus la pertinence de ses débuts. Avec un simple râteau, il est facile de piocher sur la TNT dans déjà au moins 24 chaînes dites "gratuites" (abus de langage car certaines sont, comme l'école de la République, financées par prélèvements obligatoires). Et avec un banal triple play via une box de FAI, sans supplément, le menu monte à une centaine.

Mauvaise pioche

Canal, "Plus et Sat" inclus, a raté une marche essentielle il y a quelques années, en s'obstinant sur ses sempiternelles propositions de programmes et de chaînes incluses, oubliant de maintenir son statut originel (et original) d'acteur le plus moderne et avancé en matière d'accès et de choix TV. Il est impossible de prétendre que les instances de l'entreprise d'Issy-les-Moulineaux n'avaient jamais entendu ce point de vue. Votre serviteur en avait longuement (trop peut-être) fait part, lors d'une interview de Maxime Saada, qui était déjà à un niveau hiérarchique important, et a été promu depuis aux plus hautes fonctions, à la droite du président. Parmi nos idées, nous suggérions la possibilité de regarder à la carte (Bleue éventuellement) un programme précis, par exemple un Grand Prix de F1, ou une rencontre de foot particulière, sans être obligé de s'abonner à tout pour un an, rien que pour ça. Pour l'heure, c'est toujours comme si, dans un restaurant, pour s'offrir un pavé de filet de bœuf, il fallait payer pour tout ce qui figure sur la carte.

Le principe des groupes (bouquets ou autre terme) thématiques ne semble pas davantage totalement convainquant (sauf pour les programmes pour enfants, et naturellement, le X ou charme, ou 17ème lettre de l'alphabet). L'amateur de sport doit pouvoir aussi regarder du documentaire de temps en temps, de la musique classique ou du jazz (comme le disait il y a déjà bien longtemps Jean-Christophe Averty, il y a en France quelques centaines de milliers de crétins qui aiment ça), etc.

Passé décomposé, futur simple

Enfin, simple quand on en parle, mais relevant des compétences de métier les plus en pointe. Pour rester dans les visions réalistes (enfin, nous le croyons) qui, inéluctablement, finiront à terme par l'emporter sur toutes les autres, il est indispensable d'avoir à l'esprit des éléments qui conditionnent tous les autres. Un client ne regarde, hors pathologie particulière, qu'un seul programme à la fois. De même, aucun système d'abonnement ne permet de regarder plus de 24 heures par jour.

L'empire Bolloré, qui ne s'aventure pas que sur des trajectoires dont le succès est garanti*, se trouve face à un défi compliqué. En changeant tout, ou simplement quelques clés de voûte solides, on perd des clients fidèles. Pour en conquérir d'autres, il faut des propositions fortes, innovantes, séduisantes, motivantes et exclusives, donc introuvables ailleurs. Au fait, où sont-elles ? Pleurer sur le lait renversé ne suffira pas. Y.D.

* Pour l'heure, même si toutes les problèmes de stockage étaient résolus, l'auto électrique ne nous convainc pas, on s'en explique ici très bientôt...

RETOUR A TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TV-Radios-Medias-Net

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :