Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Apple : personne n'échappe à son destin (ni aux lois classiques des marchés)

LE PREMIER VRAI REPLI DE CUPERTINO PREND DES ALLURES D’ÉVÉNEMENT. LES EXPLICATIONS LES PLUS DIVERSES SONT PROFÉRÉES, DE QUOI ETRE ÉTONNÉ PAR ... L’ÉTONNEMENT DE QUELQUES ANALYSTES...

Certains semblent tomber des nues ! Où ont-ils trouvé leurs galons d'analystes ? Depuis 2007, année de lancement de l'iPhone, les smartphones sont partis à la conquête du public le plus large. Avec l'expérience (et ses célèbres "retours") et la concurrence, ces appareils se sont perfectionnés, profitant aussi des possibilités des composants créés pour eux. Neuf années plus tard, ce qui est une durée "dans les normes" pour ce genre d'adoption, tous les individus qui avaient d'assez bonnes raisons de se doter d'un joujou de cette catégorie en ont un.

Saturation, ni plus, ni moins.

Inutile donc de simuler la surprise : le marché du smartphone est arrivé à maturité. Entre professionnels, cela s'appelle très simplement un marché saturé. Ce qui ne veut pas dire un marché fini. La plupart des marchés de biens d'équipements en sont à ce stade : l'automobile, les clés de voûte de l'électroménager (lave-linge, réfrigérateur, équipements de cuisson). Ce qui n'en fait pas pour autant des segments finis. Ils sont désormais animés par deux composantes essentielles, celle du premier équipement, qui concerne les individus jeunes qui entrent dans la consommation (jeunes ménages...), et le renouvellement, quand les utilisateurs achètent des équipements nouveaux pour remplacer ceux qui sont en fin de vie. Des créneaux qui, comme d'autres, sont valorisés par l'innovation, dopés par les vendeurs sachant faire de la montée en gamme (sur ce point, on attend des preuves de l'efficacité du e-commerce), mais sont aussi soumis aux aléas des conjonctures. Ainsi, quand le climat économique est mauvais, que le ménage a peur pour son emploi ou ses revenus, il diffère autant que possible le remplacement d'une voiture ou d'un téléviseur (n'oublions pas de tenir compte des forts taux de multi-équipement). D'où les effets de saisons creuses, suivies de phases de rattrapage dans des rythmes stables au fil des années. Depuis plus de 10, voire 15 ans, le parc automobile français reste stable, seulement caractérisé par une légère progression liée à la croissance démographique. Cet effet est néanmoins contrarié par un remplacement moins fréquent, l'âge moyen du parc s'étant allongé de près de deux ans en quelques millésimes (de 7 à plus de 8,5 ans). Ajoutons un critère auquel le smartphone n'échappe pas : le niveau de saturation n'est pas égal à 100% de la population. C'est comme pour le scooter. Aussi beaux, performants, peu chers, en pleine mode qu'il puisse être, il se vend mal aux dames de 60 ans et plus. Dans une vision mondiale, il est clair que l'on ne peut compter dans les clientèles possibles les centaines de millions d'individus vivant avec quelques petits dollars par jour.

Nouveau régime : la croisière !

Naturellement, tout cela nous entraîne bien loin des rythmes de croissance que connaissent les équipements innovants, comme cela a été le cas pour l'iPhone et tous les smartphones. Rythmes qui ne reviendront pas. Dès lors, à quoi bon oser des analyses évoquant des clients lassés par des renouvellements de connecteurs, des prix élevés des produits de Cupertino ou l'absence de bas de gamme ? N'oublions pas qu'avec ses iPhone, la firme à la pomme croquée a conquis des parts de marché sur ses concurrents. Ultime argument qui ne pouvait que surgir : Apple plongerait dans l'ordinaire de l'industrie parce que le Dieu Steve Jobs n'est plus là pour inventer un "truc nouveau et génial que tout humain utilise 3 fois par jour" ! Mais pour l'heure, alors que la terre entière cherche cela sans relâche, personne n'a rien trouvé. D'ailleurs, reste-t-il quelque chose à inventer dans ce domaine ? A part, bien sûr, des analystes qui verraient venir les saturations (c'est de l'arithmétique) et s'abstiendraient de faire des prévisions ne tenant compte que d'éternelles croissances.

RETOUR A TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TOUTE L'INDUSTRIE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :