Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marques : le super capharnaüm !

Les clients vont-ils encore avoir longtemps confiance dans les logos qui ornent les équipements ?

La vie de l'industrie est devenue à double face, avec un côté pile de plus en plus souvent en totale contradiction avec le côté face. Dans l'univers des grands groupes, les annonces se sont multipliées depuis quelques saisons. L'un décide d'arrêter les téléviseurs, l'autre se sépare de ses notebooks, etc. Mais dans les rayons, de nombreuses marques semblent être installées pour toujours et même au-delà. Bien entendu, les professionnels de la distribution connaissent les raisons de ces métamorphoses qu'en général, on ne voit qu'au music-hall, spectaculairement mis en scène par les illusionnistes. Elles résident dans les désengagements suivis de concessions de marques à des entreprises venues conquérir les marchés locaux. En France, tout vendeur sait que les téléviseurs siglés Grundig sont depuis longtemps produits par une firme turque (au demeurant fort respectable), que ceux qui s'appellent Philips et Thomson sont pilotés par des firmes chinoises. Mais le public le sait-il ? Moins que les lieux de fabrication (les consommateurs ne se font désormais que peu d'illusions), c'est la dissociation entre le nom d'une société et celui de ses produits qui risque tôt ou tard de rompre la chaîne de la confiance. On arrive ainsi à des situations quelque peu paradoxales. Un célèbre groupe japonais, qui fut un pionnier dans le domaine des notebooks, annonçait il y a quelques jours dans ses communications corporate l'abandon de ses activités grand public, dont celles liées à ces PC portables. Mais dans la foulée, de nouveaux modèles à cette noble marque se voyaient exposés dans un grand salon copieusement médiatisé. Moins qu'une réaction brutale, c'est une douce dévalorisation de la notion de marque qui risque de résulter de cette pratique. Ce qui ne semble pas préoccuper les professionnels, jusqu'au jour où quelques reportages viendront souligner cette dérive dans des programmes télévisés de journalisme dit "d'investigation". Quand aux yeux d'une majorité de prospects, une "marque" ne se distinguera plus de la plus banale MDD, il sera trop tard pour faire machine arrière.

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis

Partager cet article

Repost 0