Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche de FNAC, FNAC du dimanche...

Des ouvertures dominicales contrariées, qui seraient pourtant propices au réveil du centre-ville.

Et donc, à une facette de l'intérêt général. Rares sont en effet les villes dans lesquelles un désir ardent de faire venir ou revenir des consommateurs ayant mis le cap vers les zones périphériques n'est pas exprimé. Quel serait le jour idéal pour concrétiser un tel retour ? Le dimanche, naturellement. Parce qu'en plus des ressources commerciales, les entreprises et l'habitat ont aussi migré vers l'extérieur, dans l'inévitable mouvement de périurbanisation constaté des années 60 à 90. C'est donc avant tout une simple mais essentielle question de temps disponible pour la population qui se situe au cœur de ce défi. Mais il y a aussi une autre question essentielle : aller au centre-ville pour y faire quoi ?

Locomotives.

Progressivement, le centre-ville a perdu nombre de ses commerces, de ses restaurants, de ses brasseries, bref, de ses raisons ou motivations pour aller en ville. Il lui faut retrouver des "locomotives". Et justement, la FNAC a historiquement conservé une large palette d'implantations dans les centres animés de nos cités. Dans ce sens, le blocage de quelques syndicats aux démarches archaïques ne pénalise pas seulement l'enseigne mais aussi ce qui peut à juste titre être considéré comme un enjeu d'importance pour l'activité des quartiers délaissés qui mortifie de nombreuses zones citadines.

Tag(s) : #L'info en temps réel, #Le terrain

Partager cet article

Repost 0