Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "cas Canal" : la goutte d'eau ?

Avenir de Canal : sans foot serait-il une erreur !

Et voilà ! Tel l'arroseur arrosé, le groupe d'Issy-les-Moulineaux vit un peu ce qu'avait vécu TPS quand il avait, au prix d'un gros cassage de tirelire, tiré à lui la couverture du foot. Altice, décrit hier encore comme anxiogène pour les investisseurs du fait de l'endettement vertigineux de Patrick Drahi, revient sur ce qui, en termes de sommes investies, est négligeable (surtout au regard de l'endettement évoqué), mais diabolique en stratégie. Nous avions il y a quelques jours attiré l'attention sur le destin désormais plus compliqué (c'est à lire ou à relire ici) pour l'entreprise née à l'époque où seules, trois chaînes d'Etat incomplètement colorisées lui opposaient une concurrence pas plus redoutable que celle des bulles de savon.

Une autre manière de voir les choses consiste à s'interroger sur le métier des uns et celui des autres. Et sur une simple question : peut-on pratiquer deux métiers à la fois ? D'un côté, sont les diffuseurs, transporteurs de programmes ou de "data". De l'autre, les éditeurs de contenus, qui vont des exploitants de chaînes d'info à ceux des studios d'Hollywood. Et avec toutes les variantes possibles, et même des mélanges onctueux et flous, dans lesquels le consommateur ne se retrouve pas facilement. Dans un triple play, il s'offre à la fois le téléphone, l'accès à Internet et une panoplie de chaînes TV. Un responsable de Canal nous expliquait il y a quelques années : "dans un triple play, la télévision a une valeur zéro". Que Canal soit un générateur de contenus est incontestable. Mais diffuseur, une appellation qui lui allait fort bien quand il proposait "LE" bouquet unique permettant d'avoir plus que les 5 chaînes classiques, c'est aujourd'hui plus difficile à concevoir. Et des diffuseurs, il en existe de plus en plus. Cerise sur ce gâteau, les acteurs de la SVOD (vidéo à la demande par abonnement) ajoutent de l'agitation dans le panorama. L'arrivée annoncée de la 5G (qui va permettre aux pylônes classiques de la téléphonie mobiles de transmettre des flux comparables à ceux des hauts débits) ne va rien arranger à l'affaire, en multipliant à coup sûr le nombre des intervenants. N'oublions jamais le principal acteur : le chaland qui, non-spécialiste avant tout, se promenant dans les rayons d'un hyper ou d'une GSS un samedi après-midi, ou furetant sur le Net, ne peut qu'éprouver du mal à s'y retrouver. Sauf si... un contenu précis trotte dans son esprit, et qu'il cherche, peu ou prou, à savoir comment le déguster à son aise, sans dégonfler la tirelire familiale.

Altice vient de mettre la main pour au moins trois ans sur le championnat d'outre-Manche. Bravo ! Mais que répondre à un client qui demande comment voir le foot à coup sûr durant les 5 premières années de vie de son tout nouveau téléviseur ?

Tag(s) : #- TV-Radios-Medias-Net

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :