Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TV-Radio-Médias - L'ex-patron fondateur d'Infogrames n'aura pas eu le temps de faire grimper sa notoriété.

M6 abandonne "The apprentice", l'émission dite de télé-réalité (mais selon nous de télé-virtualité) dans laquelle Bruno Bonnell pilotait des candidats à des postes divers dans des entreprises. Certes, la mayonnaise n'a pas pris, mais après seulement deux épisodes, il faut croire que seules les audiences au ras des marguerites n'ont pas été le seul point à partir duquel la décision d'arrêter tout a été décidée. En fait,ce programme sonnait "faux", par rapport au sujet traité. La personnalité et le rôle joué par Bruno Bonnell ne sont pas en cause. Le côté caricatural de l'ensemble associé à un déroulé quelque peu soporifique ont eu raison du concept mort-né.

Vendre est un métier qui ne s'invente pas.

Simple exemple de cette visée à côté de la cible : ces candidats que l'on envoie vendre du poisson sur le marché. Une fois de plus, la fonction de vendeur est totalement maltraitée. Trois éléments majeurs (et beaucoup d'autres) sont indispensables dans le travail d'un vendeur (notamment au contact avec le public, mais pas seulement). Le premier est une aptitude naturelle. C'est comme pour la musique : il faut un don, voire un talent. Le second, toujours comme pour la musique, est incontournable : il faut connaître le "solfège". Que l'on vende des filets de sole sur le marché de Carquefou ou des Airbus, l'imbrication des deux éléments déjà cités dans un savoir-faire et un savoir-être face aux prospects est la charpente de l'édifice. Enfin, troisième élément, il faut que les deux premiers soient au service d'une stratégie claire et bien comprise des intervenants.

Gagner à être connu

Dommage pour Bruno Bonnell, qui avait sans doute, même s'il ne le reconnaîtrait peur-être pas, en ligne de mire l'accès à une certaine notoriété. Les exemples des Cyril Lignac, Stéphane Plaza, Philippe Etchebest et autres héros d'émissions à audience solide ne peuvent que susciter des idées. Ce qui aurait été fort profitable pour l'animateur de cet éphémère programme, qui se démène aujourd'hui dans le domaine des robots, où les inerties (surtout face au grand public) semblent difficiles à combattre. A part quelques aspirateurs et tondeuses à gazon, vous en voyez beaucoup, des robots, dans les linéaires ?

Tag(s) : #- TV-Radios-Medias-Net
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :